Secteur // L’Evènement

-

> La Fête de la Gastronomie enclenche sa quatrième édition

loupe

Pas moins de deux ministres et une secrétaire d’Etat participaient au Ceproc au lancement de la 4ème édition de la la Fête de la Gastronomie. Arnaud Montebourg, Stéphane Le Foll et Carole Delga. Avec Guillaume Gomez, parrain de l’édition, ils viennent d’assister ici à une démonstration du « geste » de la crêpe.

La Fête de la Gastronomie enclenche sa quatrième édition

"L’amour des gestes et des savoir faire", c’est autour de cette valeur emblématique des métiers de bouche que la Fête de la Gastronomie veut orienter les évènements de sa quatrième édition à vivre du vendredi 26 au dimanche 28 septembre prochain.

La Fête de la Gastronomie, qui vise tous les grands publics, impliquera une nouvelle fois des chefs, des artisans, des acteurs de la filière agricole, du tourisme, de l’éducation etc.

Après Thierry Marx en 2013, elle est parrainée par Guillaume Gomez, meilleur ouvrier de France qui dirige les cuisines de l’Elysée depuis novembre 2013. Avec cette fête, "il est question d’ouvrir l’accès à la gastronomie à toutes la papilles, à tous les curieux, qui voudront toucher le produit, mémoriser la technique, converser avec les producteurs", explique le chef.

HR-infos a interviewé Sophie Mise lors du lancement de la Fête le 4 juin au Ceproc (Centre Européen des Professions Culinaires). La commissaire générale de la Fête entend faire au moins aussi bien qu’en 2013, avec davantage encore de partenaires, d’acteurs et de couverture médiatique.

Sophie Mise, commissaire générale de la Fête de la Gastronomie

« La Fête est au service de tous, du grand public comme des professionnels des métiers de la Gastronomie. »

« Je travaille avec mon équipe à développer les partenaires et à sensibiliser toujours plus d’acteurs de la gastronomie pour faire grandir la fête et qu’elle soit plus puissante pour les Français, qu’elle soit un festival extraordinaire en terme de qualité de propositions et qu’elles puissent servir les professionnels. »

« Et puisqu’il s’agit d’un projet gouvernemental, que la Fête de la Gastronomie contribue au développement économique et au rayonnement français ; y compris à l’international, avec le concours d’Atout France. »

«  Après une édition 2013 qui a connu un très grand développement, je souhaite bien sûr que la croissance continue, mais surtout sur la qualité des projets et des acteurs, avec une dimension internationale plus marquée encore et une offre touristique packagée "Fête de la Gastronomie" pour les visiteurs internationaux. »

Vous êtes hôtelier, restaurateur, pâtissier, vous voulez entrer dans la fête

Nouveau logo et nouveau lien de la fête

Le lien pour s’inscrire

Evénement national et rendez-vous annuel, la Fête de la Gastronomie se décline sur tout le territoire à travers des manifestations labellisées associant les chefs, les entreprises, les artisans, les fédérations professionnelles du secteur et les collectivités territoriales.

Ses évènements prennent de nombreuses formes : banquets populaires, dégustations, menus spéciaux dans les restaurants, visites de cuisines, de laboratoires ou d’exploitations agricoles, expositions, conférences ou encore animations de rue.... Leur trait commun est sans doute le plaisir, la découverte et le partage d’une passion commune : la gastronomie.

Projet qualifié par Bercy de stratégique pour la France et la valorisation de son patrimoine, elle implique des acteurs complémentaires : acteurs de la gastronomie, de la filière agricole, du tourisme, de l’éducation, de la culture, de la solidarité, de la formation, des collectivités territoriales…

Guillaume Gomez, un parrain très engagé

Meilleur Ouvrier de France à 25 ans, aux commandes des cuisines de la Présidence de la République en novembre 2013, le nouveau chef de l’Élysée a créé l’association des cuisiniers de la République qui regroupe les chefs des lieux prestigieux (Assemblée, Sénat…) mais aussi des ambassades de France et de certaines collectivités locales afin de valoriser le savoir-faire, les produits et la cuisine française à travers le monde.

Plus récemment, c’est au grand public qu’il s’est adressé à l’occasion de la 3e édition de la Fête de la Gastronomie, quand il s’est prêté au jeu de la confection d’une recette gastronomique pour moins de cinq euros dans le cadre du projet « 27 Chefs, 27 Régions ».

Guillaume Gomez témoigne aussi de sa disponibilité, sa générosité et sa capacité à transmettre. Il s’implique en tant que jury dans de nombreux concours et intervient auprès des apprentis dans les écoles.

« La Fête de la Gastronomie c’est la fête des sens, déclare-t-il. (...) Un fantastique vecteur d’échanges qui participe au rayonnement de la France. Pendant la Fête, il est permis de goûter, il est conseillé de mettre la main à la pâte, il est recommandé de se laisser aller à l’imaginaire, de se réunir autour des saveurs, des matières et de permettre aux produits de libérer leur qualité.

Ici il est question d’ouvrir l’accès à la gastronomie à toutes les papilles, à tous les regards, à tous les curieux, timides ou moins timides, qui voudront toucher le produit, mémoriser la technique, converser avec les producteurs, découvrir le goût, observer le geste et partager des astuces. La gastronomie rassemble. Elle réunit. Elle adoucit, elle enveloppe. Elle mérite que nous la fêtions collectivement – soyons tous au rendez-vous et vivons ensemble cette édition 2014 ! »

A (re)voir : le film réalisé par HR-infos sur l’édition 2013

Pour l’édition 2013, HR-infos avait suivi Sylvia Pinel, alors ministre du Tourisme, tout au long de son périple sur la première journée de la Fête. Cinq rendez-vous étaient inscrits à son agenda. Ici au musée des Arts Forains, où le pâtissier Philippe Conticini avait régalé les enfants de ses démonstrations imagées.


Interview et avis : Jean-François Vuillerme

Photo d’ouverture : © Cheick.Saidou/MinAgri.fr

Texte : d’après dossier de presse